Top 10 des activités à Athènes

Lorsqu’on part visiter Athènes, on se rend vite compte que les musées et balades ne manquent pas dans la capitale européenne. A la fois historique et moderne, Athènes possède en effet de nombreux atouts. Présentation des 10 visites qu’il ne faut pas rater lors d’un séjour à Athènes.

Beaucoup de voyageurs découvrent Athènes pour la première fois lors d’une trop courte escale, préférant profiter du soleil sur les îles grecques. Pour mon voyage, je réside 4 jours à Athènes pour en découvrir tous les recoins, puis je loue un véhicule pour faire en 12 jours le tour de la Grèce continentale et des sites historiques majeurs. Ce roadtrip fait l’objet d’un article complet ici.

La ville d’Athènes s’étire en longueur le long d’une vallée ouvrant sur la mer Egée, dans le prolongement de laquelle se trouve le port du Pirée. Le centre ville est rassemblé autour de l’Acropole qui reste le repère majeur de la cité. Les 4 lignes de métro sont assez modernes. Il est très facile de s’y repérer.

Visiter le musée de l’Acropole d’Athènes

Si la mythologie et l’histoire de la Grèce et de l’Acropole vous intéressent un tant soit peu, je vous conseille de visiter ce musée avant de grimper le rocher sacré. Il abrite (comme vous vous en doutez) des statues et objets provenant de monuments et de fouilles sur l’Acropole. La période s’étend de la Préhistoire à l’antiquité. C’est un musée ludique, très bien conçu.

Visiter Athènes : l’Acropole et le Parthénon

Quand on pense à Athènes, on a forcément en tête l’image de la colline de l’Acropole avec le Parthénon en son sommet, visible de chaque coin du centre-ville. Ce monument est l’une des sept merveilles du monde antique.

L’accès au site est progressif, on traverse les oliviers plantés sur les coteaux. En gravissant le chemin, nous avons une vue plongeante sur l’odéon d’Hérode Atticus, construit au pied de l’Acropole en 161, par Hérode Atticus, en mémoire de sa femme.

IMG_4791
Odéon d’Hérode Atticus

L’Acropole abrite plusieurs monuments majeurs dont le plus connu est le Parthénon. Il est dédié à la déesse Athéna, la déesse protectrice de la ville. Les travaux de rénovation sont réguliers et ont débuté il y a déjà plus de 10 ans.

IMG_9918
Le Parthénon

On y visite également les Propyléens, à l’entrée, et l’Erechthéion orné des statues des caryatides. Cet édifice se dresse à l’emplacement de la lutte entre Athéna et Poséidon, lutte pour la possession de l’Attique. Ce temple est intimement lié aux débuts de la puissance athénienne et au passé mythique de cette cité.

IMG_9969
L’Erechthéion

L’Agora antique

Située au pied de l’Acropole, l’Agora Antique est une visite que j’ai trouvé finalement presque plus intéressante que celle de l’Acropole notamment de par son état de conservation.

La Tour des Vents se dresse à l’extrémité de l’Agora romaine. Il s’agit d’un bâtiment octogonal en marbre de 12 m de haut et de 8 de diamètre. Cette construction complexe associait une girouette, une représentation des huit principaux vents, des cadrans solaires et une clepsydre.

IMG_0013

À l’époque de la Grèce Antique, l’Agora était la place publique la plus importante d’Athènes. On peut même dire que cette place fut le berceau de la démocratie. Elle servait aussi de centre administratif, de centre religieux et commercial. Au cours d’une visite fort agréable, on se laisse emporter par la magie de ce lieu chargé d’Histoire.

IMG_0090

Au loin, c’est le temple Héphaïstos, parfaitement conservé, qui m’étonne le plus. Héphaïstos était le dieu de la métallurgie. Il y avait quantité d’ateliers et de magasins de potiers et de travail des métaux à proximité du temple, ce qui justifie sa dédicace à cette divinité. A côté, l’attrait de l’Acropole et du Parthénon semble un peu surfait!

IMG_5083

La colline des muses

La colline des muses est aussi appelée colline de Philopappos. Elle culmine à 147 mètres de haut et de là haut, inutile de décrire la vue panoramique à 360 degrés sur tout Athènes. Je m’y promène de longs moments en sortant un peu des sentiers balisés. La vue sur l’Acropole est juste incroyable lorsque le soleil se couche!

Le Stade Olympique

Situé non loin du Jardin National, le stade Panathénaïque est un site incontournable lorsqu’on décide de visiter Athènes. Il est visible gratuitement depuis la place située à l’extérieur; nombreux sont les cars de touristes qui y font un (trop!) rapide stop. Pour quelques euros, vous aurez un audio guide et tout le loisir de déambuler dans les tribunes de ce magnifique édifice! Il a été rénové en 1896 pour les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne, en 1900. Construit au IVème siècle avant JC, son état de conservation est impressionnant. A la fin de la visite, on peut même arpenter le tunnel qui était emprunté par les gladiateurs pour aller concourir, des vestiaires jusque sur la piste.

IMG_4926

Assister à la relève de la garde au Parlement

La relève de la garde se déroule place Syntagma, devant la tombe du Soldat inconnu et le bâtiment du parlement hellénique. Bien moins réputée que celle de Buckingham Palace, à Londres, la relève de la garde est assez stupéfiante sinon drôle, de par les pas effectués et les pompons sur les chaussures… OK, c’est très cliché, je n’ai pas résisté à la photo!

IMG_0186
le Parlement grec

 

IMG_4990
la relève de la garde

L’Olympéion ou temple de Zeus olympien

Le Temple de Zeus appelé aussi Olympiéion est facilement accessible notamment à pied depuis le stade Olympique. Situé au pied de l’Acropole d’Athènes, la visite du sanctuaire antique est assez rapide car le site en lui-même n’est pas très grand. On peut même en avoir un aperçu rapide gratuitement depuis la route. En entrant sur le site, on reste cependant scotché devant les ruines de l’imposant Temple de Zeus et ses 15 colonnes datant du Vème siècle avant JC. Une visite toute en symbole car Zeus, Dieu du ciel et de la foudre, était le protecteur de la cité.

IMG_4959

La Porte d’Hadrien

La porte d’Hadrien se situe devant le site du temple de Zeus. On peut observer l’imposant monument directement depuis la rue en quelques minutes. Cet arc de triomphe servait en effet de porte d’entrée symbolique de la ville et marquait la séparation entre la ville d’Athènes grecque et la ville d’Athènes romaine. Construit en 131 par Hadrien et pourtant située au bord d’une artère passante, la porte d’Hadrien a su garder un état de conservation remarquable. C’est ça aussi Athènes, réussir l’alliance au quotidien entre entre la vie moderne et l’Histoire ancienne de la ville.

IMG_9785

Faire ses emplettes dans le quartier Monastiraki

Le centre ville d’Athènes est situé dans un triangle compris entre la place Omonia, la place Syntagma (surplombée par le Parlement grec) et la place Monastiraki. Tout le quartier est très commerçant, traversé de nombreuses rues piétonnes et de petites ruelles presque étouffantes bordées de boutiques. Dans ce périmètre, tous les déplacements peuvent être faits à pied, même s’il est possible de prendre le métro pour rejoindre un point ou l’autre. La place Monastiraki est animée à toute heure de la journée et du soir. Ses kiosques, ses marchands de fruits, ses petits restaurants, ses artistes de rue attirent les badauds.

IMG_0025

IMG_0042
IMG_0034

Prendre le train et visiter Pirée, le port principal d’Athènes.

Pour vous rendre à Pirée, vous pouvez prendre le train depuis les stations de Monastiraki ou d’Omonia. Juste à côté du port, vous pourrez vous promener le long de la marina Zeas, dans laquelle les bateaux de plaisance font une escale pour profiter d’un déjeuner ou d’un café dans l’un des nombreux cafés ou restaurants du front de mer.

Pour voir plus de photos d’Athènes, c’est par ici !


Athènes est une capitale européenne touristique pleine de contrastes et de contradictions qu’il est vraiment très agréable de visiter. Visiter Athènes, on l’a vu, c’est évidemment visiter ses incontournables comme l’Acropole mais c’est aussi partager le mode de vie de ses habitants. Impossible de quitter Athènes sans avoir entendu de la musique traditionnelle grecque de rue, gouté de la feta, bu un ouzo bien frais ou dégusté un gyros!

  • Je m’appelle Fanny et j'ai 30 ans. Curieuse de nature, j'aime les sensations que procurent les voyages, la photographie, les jeux vidéos, dessiner, l'honnêteté et la couleur rouge :).Je débute une nouvelle aventure au Canada. Tu pourras suivre sur ce blog mes aventures et découvertes nord-américaines.

  • La Nouvelle-Zélande : mes coups de coeur sur l’île du Sud

    Quand on évoque la Nouvelle-Zélande, on pense d’abord à la Terre du Milieu et la quête d’un petit hobbit nommé Frodon, au rugby et sa célèbre équipe des All Blacks, à la riche culture Maorie et au petit kiwi, animal emblème du pays. Mais les terres d’Aotearoa (le nom maorie, “le pays au long nuage […]

  • A la découverte de Montréal

    En me baladant à Montréal et dans ses différents quartiers, j’ai vite dépassé les quelques a priori que j’avais sur […]

  • #2 Route mythique : la Great Ocean Road

    Reconnue comme l’une des plus belle route côtière du monde, la Great Ocean Road s’étend sur plus de 240 km. Zoom […]

  • Voyager, le revers de la médaille

    En relisant mes précédents carnets de voyage, je me suis rendue compte que j’ai tendance à n’évoquer que les bons […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*