Las Vegas, la ville de tous les péchés

Après quatre mois de travail et au total six mois passés à Montréal, je prépare à nouveau mon sac à dos pour un voyage d’exception. Tout mon entourage le sait bien, l’Americain Dream vit en moi, l’appel des grandes villes cosmopolites américaines mais surtout l’appel de la route, des road trips traversant de grands espaces arides et désertiques.

Voilà que je quitte donc ma petite vie posée, le chat super attendrissant de mon coloc’ quasi invisible, Montréal et son été capricieux et pas toujours au top :/ pour gagner une destination qui fait rêver, Las Vegas.

Je vous met brièvement au parfum.

Lorsque je descends de l’avion deux choses me frappent : d’abord, au sens propre, la chaleur. Oui, Las Vegas est située dans le désert du Nevada, et même si j’en étais consciente avant d’arriver, cela fait quand même sacrément bizarre, au premier pied hors de l’avion, dans le tunnel qui conduit à l’intérieur de l’aéroport, de sentir ce vent brulant et assez déplaisant venir me caresser le visage. Bienvenue dans le désert ! Il est 10h30 du matin et il fait déjà 39 degrés.

La deuxième chose remarquable, ce sont les machines-à-sous qui attirent immédiatement mon regard, là, juste à l’entrée de la porte de débarquement. Je n’ai fais qu’une dizaine de mètres à Las Vegas et me voilà directement plongée dans ce monde de néons aveuglants, de péchés et d’excès en tous genres.

Les navettes sont nombreuses à desservir les différents hôtels du Las Vegas Boulevard, qu’on connait plus généralement sous le nom du « Strip », la fameuse avenue où se situent tous les grands hôtels. On en connait tous au moins deux : le Bellagio et le Caesars Palace, merci le cinéma et Céline Dion, comprendra qui veut … 🙂 5 kilomètres, 2 stops et dix petites minutes plus tard, me voici arrivée face à l’hôtel qui va m’accueillir 4 jours : l’Excalibur, où j’aurai très bien pu rencontrer un certain Arthur qui, parait-il, a une table ronde chez lui et cherche une épée dans tout son bazar…

Contrairement à toutes les autres villes où on séjourne habituellement en hôtel ou en auberge pour visiter les attraits touristiques d’une destination, ici, à Las Vegas, les attractions, ce sont les hôtels eux-mêmes, toujours plus disproportionnés, et aux thématiques propres à chacun. L’Excalibur est donc un château médiéval et a été à une époque le plus grand hôtel du monde avec ses 4008 chambres, détrôné depuis par les 7050 chambres du Venetian (j’imagine que c’est sympa les lessives des draps chez eux…!).

J’effectue les démarches de check in à l’hôtel à la vitesse de la lumière, monte prendre possession de ma chambre au 19ème étage avec vue sur la pyramide du Louxor et m’en vais de ce pas débuter mon exploration.

Je dois repasser par le casino pour sortir, alors autant s’y attarder un peu. Les joueurs sont nombreux, la musique entrainante et à fond, les snacks et restaurants tournent à plein régime et bien sur, les machines-à-sous bruyantes et colorées. Pour chaque type de jeu, chacun son coin. Tables de poker, craps, roulette…

Dans tous les casinos, l’alcool est autorisé aux machines-à-sous, alors il normal de voir les gens se balader avec leur bière à la main (de taille sacrément hallucinante d’ailleurs). Il est aussi autorisé de fumer à l’intérieur… ça c’est pas vraiment génial par contre !

Sur le Strip, tous les hôtels sont reliés entre eux par un système ingénieux de monorails. Ils sont au nombre de 3. Le Mandalay Bay Tram relie donc le Mandalay Bay, le Louxor et l’Excalibur.

Le monorail principal, simplement nommé le Las Vegas Monorail dessert quand à lui 7 arrêts et circule en parallèle du Strip. Bien utile, car autant dire que quelques minutes sous la climatisation sont appréciables durant ces fortes chaleurs. Et puis j’avais largement sous-estimé les distances. Pour parcourir toute la longueur du Strip, ça n’est pas moins de 7km, et il faut ensuite revenir!

Après plusieurs heures de marche, la nuit est tombée. L’épuisement du voyage et de cette chaleur étouffante se faire ressentir; il faut encore faire demi-tour et rentrer. Allez qu’à cela ne tienne, je rentre à pieds découvrir le Strip de nuit, ambiance bien différente. Il ne fait pas plus frais mais les rues se sont emplies de milliers de touristes. Face à ces lumières, on est tous en extase et charmés.

 

Les hôtels 

Voilà quelques photos de ce qu’on admire à Las Vegas :

  • le Mandalay Bay. Le seul hôtel/casino où j’ai réellement apprécié me promener. Ici ambiance Asie (Mandalay, c’est une ville de Birmanie au fait) ça sent bon les fleurs des iles (c’est bien mieux que la cigarette pouah!). Pour garder le thème tropical de l’Asie du sud, le bâtiment possède le  »Shark Reef at Mandalay Bay », un aquarium qui abrite requins et autres raies.
  • le Louxor, à la thématique de l’Egypte antique. La partie principale est une pyramide de 106 mètres de haut (en comparaison, la Pyramide de Khéops mesure 137 m) et l’entrée se fait à travers une immense reproduction du Sphinx de Gizeh. A l’intérieur, on trouve carrément une gigantesque porte, reconstitution d’un temple, avec obélisques et statues des dieux.
  • le MGM Grand Las Vegas. Allez, ça vous rappelle quelque chose la Metro-Goldwyn-Mayer, la fameuse maison de production de films et de dessins-animés … Si, les films avec le lion qui rugit toujours au début du générique…! Il possède un des plus grands casinos de la ville et plus de 3000 machines-à-sous :0. La grande star là, c’est David Copperfield. Réflexion personnelle, il disparait aussi vite que l’argent que tu joues au casino…
  • le New York New York. On peut admirer les répliques de la Statue de la Liberté, de l’Empire State Building, du Chrysler Building et du pont de Brooklyn. De la rue, on entend crier les amateurs de sensations fortes qui sont montés dans le Roller Coaster. A l’intérieur, pour une immersion totale, les magasins sont modelés selon Greenwich Village.
  • Le Monte Carlos
  • le Planet Hollywood
  • le Paris. Reconnaissable grâce à sa Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe et la réplique du Palais Garnier.
  • le Cosmopolitain (à gauche du Bellagio)
  • l’ultra célèbre Bellagio et ses fontaines. Les shows musicaux débutent à 19h, puis toutes les 15 minutes. Le spectacle est enchanteur, absolument magnifique et les chorégraphies toujours différentes. Il y en a 25. Principalement des chansons populaires ou succès de Broadway. On passe de Uptown Funk, à Con Te Partiro, de My heart Will Go On à Billie Jean. On retrouve aussi les thèmes des comédies musicales Moulin Rouge, Chicago ou Chantons sous la pluie … A l’intérieur, les jardins botaniques valent aussi le détour. L’hôtel est immense, j’ai d’ailleurs réussi à m’y perdre !!
  • A ses côtés se dresse le très classe Caesars Palace, QG de Celine Dion et de toutes les plus grandes marques internationales. Ici, le décor très soigné, constitué de marbre, et d’immenses statues, nous transporte donc au temps de l’Empire Romain, des empereurs et des dieux de la mythologie.

 

La ville hors du Strip

Le lendemain, j’utilise le monorail bien pratique qui me conduit jusqu’à la Stratosphère tout à l’extrémité du Strip. C’est un hôtel et casino, qui possède aussi la plus haute tour de Vegas. A chaque visite, j’adore systématiquement observer les villes avec un peu de hauteur. Cette fois-ci, pour 20$, la vue sur la ville est plutôt pas mal, mais trop excentrée du coeur et des grands hôtels à mon goût. J’aurai surement préféré la vue depuis la Tour Eiffel du Paris, plus centrale et moins chère aussi, 14$. Et puis elle donne directement sur les fontaines 😉

En revanche, ça a le mérite de remettre les pendules à heure : le quartier est plutôt  » limite ». A quelques kilomètres du clinquant des hôtels étoilés, il y a aussi les petites maisons individuelles et voire même les taudis et la pauvreté américaine. Et ça, on oublie souvent !

Les spectacles et expositions

Las Vegas, tout comme New York et Broadway, rime aussi avec shows mondialement connus et spectacles en tout genre. Le catalogue donne le tournis tellement ils sont nombreux. Et là, soyez assuré que chaque hôtel propose des shows plus grandioses les uns que les autres. Le Mandalay Bay et son show hommage à Michael Jackson, présenté par le Cirque du Soleil. Le Caesars Palace avec Celine Dion et Rodd Stewart. Le Planet Hollywood avec Britney Spears… Enfin, bref, vous l’aurez compris, la liste est longue et ils sont tous ici.

A l’Excalibur, le show vedette, c’est le Tournoi des rois. Oyez, oyez braves gens ! Appel à tous les seigneurs et leurs dames, nobles, magiciens et gentes demoiselles. On y découvre un spectacle mettant en scène des magiciens, des chevaliers et, bien entendu, des rois, avec des combats de lance et des tournois de joute très animés. C’est un diner-spectacle. Alors on y savoure son poulet de Cornouailles tout en levant sa chope et en encourageant les preux chevaliers qui combattent sous nos yeux. Bon, ça n’est pas du tout mon truc de dépenser de l’argent pour cela, mais c’est un des plus populaire.

Il y a aussi des spectacles comiques, des comédies musicales, des spectacles de magie, des spectacles pour adultes et n’importe quelle autre chose que vous pouvez imaginer! Il y a les grandes et généreuses performances du Cirque du Soleil et beaucoup d’autres spectacles gratuits le long du Strip et au centre-ville, et puis il y a tous les autres shows moins connus. Au total des centaines tous les soirs! C’est incontestable, à Las Vegas, on vit la nuit!

Au final, j’ai plutôt aimé mon escapade dans la ville de tous les pêchés, même si la découverte s’est révélée moins grandiose qu’à New York. Deux jours à Vegas, c’est largement suffisant pour en faire le tour, remonter le Strip dans tous les sens de jour et de nuit. Je garde des images magnifiques et époustouflantes des shows sons et lumières du Bellagio. A voir absolument!

Pour moi, Las Vegas a surtout été un point de chute pour explorer les merveilleux parcs nationaux du Nevada, et notamment le plus connu, le Grand Canyon, qui me donne des frissons rien qu’à l’évoquer. Le road trip à suivre dans un prochain article… 🙂

  • Je m’appelle Fanny et j'ai 30 ans. Curieuse de nature, j'aime les sensations que procurent les voyages, la photographie, les jeux vidéos, dessiner, l'honnêteté et la couleur rouge :).Je débute une nouvelle aventure au Canada. Tu pourras suivre sur ce blog mes aventures et découvertes nord-américaines.

One thought on “Las Vegas, la ville de tous les péchés

  1. Salut ma petite Fanny bien heureuse pour toi , merci de nous faire voyager à travers tes photos et article qui sont magnifique ainsi nous savons toujours ou presque ou tu es et que tu vas bien . Nous t’aimons et pensons à toi gros bisous .Tata Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*