La Death Valley, Vallée de la mort… on se lance ?

Dernière étape de mon trip autour de Las Vegas, je me prépare plus que jamais pour aller affronter un autre Parc National de renom : la Vallée de la Mort. Hoouhhh !

Depuis Las Vegas, il me faudra 2 h 30 pour atteindre le Parc National. Départ prévu à 7h du matin.

Quand je pense Death Valley, j’imagine, comme dans les films hollywoodiens, apercevoir ce crâne d’animal, posé là au milieu du désert, seul reste de ce pauvre être probablement mort assoiffé sous le soleil de plomb… et quelques vautours sont aussi sont de la partie, vils prédateurs tournoyants au dessus de ma tête. Ça va oui ! j’exagère à peine 😉 voilà l’image que je m’en faisais alors, autant aller directement sur place me faire mon propre avis.

D’abord, c’est où exactement ?

Le Death Valley National Park (Vallée de la mort) est situé à l’est de la Sierra Nevada en Californie et s’étend en partie au Nevada. Le parc est constitué de deux vallées principales : la vallée de la Mort et la Panamint Valley – toutes deux formées au cours des derniers millions d’années. Sur une journée, je n’ai que le temps de visiter la partie Sud du Parc, où se situe la Vallée de la Mort.

Les précautions à prendre pour une telle visite

Mais cela n’a rien d’un trip a prendre à la légère, on ne va pas compter les mouches 😉 Voyager c’est aussi être conscient des risques. Pas d’improvisation possible quand on part dans le désert ! Surtout que la température est estimée entre 44 et 49 degrés à l’ombre … et qu’il n’y a pas d’ombre! À cette température là, le maximum hors de la voiture, c’est 15-20 minutes. Toutes les précautions sont de mises. 7 bouteilles d’eau, rien que ça. J’ai repéré sur la carte les stations essence. Et pas la peine de prendre mon téléphone, il n’y a pas de réseau…!

La première chose que je fais, c’est de me rendre au Centre des Visiteurs qui se situe à Furnace Creek (ça signifie le ruisseau de la fournaise…). Les rangers ont toujours de précieux conseils et indiquent les chemins faciles d’accès ou fermés et les lieux à privilégier. Une véritable mine d’informations toujours utile!

Alors, vous me suivez ? On se lance ?

Je précise que je n’ai regardé aucune photo avant ma visite, et à peine jeté un oeil sur la carte du Parc. Je voulais garder la surprise de la découverte et les frissons de l’étonnement… et j’ai très rapidement été satisfaite !

Tout débute avec le Zabrieskie Point. Je roulais tranquillement en direction du Centre des Visiteurs quand je passe un premier parking avec au moins une vingtaine de voitures garées… C’est assez pour titiller ma curiosité… Et là, ça n’est pas le drame, mais le choc !

  • le Zabrieskie Point.

Il offre un point de vue sur les formations géologiques multicolores de la vallée et leurs formes d’érosion. Cette vue spectaculaire est l’une des plus célèbre du parc.  Franchement, il est là mon effet waouh, celui qui n’arrive pas souvent.

  • Badwater.

Badwater est un paysage surréaliste de vastes marais salants. C’est aussi le point le plus bas du continent nord-américain et il se situe à 86 mètres au-dessous du niveau de la mer. Ce dépôt s’est créé il y a trois mille ans avec le retrait du Recent Lake.

Je parcours quelques dizaines de mètres sous le soleil de plomb, et je dois avouer que c’est à ce moment là que je pense avoir atteint une certaine limite, celle où je refuse de continuer. C’est bien la première fois que je refuse d’avancer. Je regarde les gens au loin, pas plus grand que des demies fourmis. Et bien, pas pour une photo non. Back in the Jeep pour la suite.

  • Devil’s Golf Course.

Pour y accéder, c’est une Gravel road, une route en terre et gravier. Le pied quand avec la Jeep j’ai doublé une berline Hiiiyaaa #poussezvous #sorrynotsorry.

Ce secteur était autrefois occupé par un lac : le climat était plus humide qu’aujourd’hui et l’eau s’accumulait au fond de la vallée. À mesure que le climat changea et devint plus sec et plus chaud, le niveau du lac diminua jusqu’a laisser place à une vaste étendue de boue dans laquelle le sel cristallisa.

  • Artist’s Drive.

C’est une boucle de 15 km à sens unique, absolument magnifique, constituée de lacets serrés et nombreux cols qui mène à Artiste Palette.

Les roches d’Artist’s Palette sont tachées d’une myriade de couleurs de par les minéraux qui les compose, et créer une vue qui ressemble à la palette d’un artiste, virant du jaune au rose et vert.

Bientôt, il faudra déjà penser à renter pour aller rendre la voiture de location. Sur la route du retour, un dernier détour.

  • Dante’s View.

Pour accéder à ce lookout  panoramique, il faut suivre la route qui serpente la montagne. Dante’s View est une vue spectaculaire depuis un belvédère qui se situe au-desssus de Badwater, mais 1219 mètres plus haut. Autant dire que la vue est à couper le souffle.

La journée touche à sa fin mais je l’aurai prolongée avec beaucoup de plaisir. Il y a tant de marches à faire et tant de canyons que je n’ai pas exploré.

La Vallée de la Mort et plus généralement l’Etat du Nevada est remarquable. Apres avoir arpenté pendant 3 journées le Grand Canyon, la Vallée de Feu et la Vallée de la Mort, la conclusion est simple, il me faudra revenir pour continuer l’aventure dans ce Far Ouest Américain.

  • Je m’appelle Fanny et j'ai 30 ans. Curieuse de nature, j'aime les sensations que procurent les voyages, la photographie, les jeux vidéos, dessiner, l'honnêteté et la couleur rouge :).Je débute une nouvelle aventure au Canada. Tu pourras suivre sur ce blog mes aventures et découvertes nord-américaines.

  • A la découverte de Bangkok

    Bangkok est la capitale de la Thaïlande : c’est généralement la porte d’entrée de tout voyage en Asie et tôt […]

  • #4 Roadtrip : 3 semaines en Tasmanie

    Petite pause dans mon tour de l’Australie. Arrivée à Melbourne fin février 2015, je découvre la Tasmanie, état australien situé […]

  • L’aéroport, terrain de jeu de mes émotions

    A l’heure où j’écris ces quelques lignes, seulement 5 petits jours me séparent de ma nouvelle aventure à Montréal. Le […]

  • La ville d’Albany

    La petite ville d’Albany (25000hab.) est mon véritable coup de coeur, au centre d’une région riche de nombreux parcs nationaux et points […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*