#2 Route mythique : la Great Ocean Road

Reconnue comme l’une des plus belle route côtière du monde, la Great Ocean Road s’étend sur plus de 240 km. Zoom en images sur cette route australienne célèbre qui attire chaque année jusqu’à 8 millions de curieux. 

Avant tout, un peu d’histoire. La Great Ocean Road a été planifiée pour la première fois à la fin de la Première Guerre mondiale, lorsque le président du conseil d’administration des autoroutes de l’État de Victoria demande au conseil de guerre que des fonds soient alloués pour les soldats de retour du front. La construction de la route débute le 19 septembre 1919 et mobilise environ 3 000 soldats revenus de la Grande guerre pour l’édification de la Great Ocean Road en tant que monument aux morts pour les soldats tués lors de la 1ère Guerre mondiale. (Un monument a d’ailleurs été inauguré sur le bas côté, sous la porte d’entrée, arrêt incontournable pour une photo)

La construction se faisait à la main, les hommes utilisaient des explosifs, des pioches, des pelles, des brouettes et quelques minuscules machines. Le travail était dangereux, notamment sur les dernières sections de la route qui étaient abruptes le long de la côte, où quelques travailleurs perdirent d’ailleurs la vie sur le chantier.

img_3625

Ouverte en 1922, un péage est installé jusqu’en 1936 afin de couvrir les coûts de construction.

La route longeant la côte est agréable. A l’origine assez étroite, elle a été progressivement modifiée dans les années 1960 pour permettre le passage de deux véhicules en toute sécurité.

Je passe dans des forêts d’eucalyptus géants, des plages de galets (qui me font penser à la Bretagne!) et surplombe des falaises abruptes piquant dans l’océan de couleur encre. Mais surtout, je découvre les impressionnantes formations rocheuses semblant sorties tout droit d’un film fantastique, et qui représentent l’attraction principale de la Great Ocean Road.

img_3555

Les sites incontournables s’enchaînent et sont concentrés sur une centaine de kilomètres :

  • La Bay of Islands Coastal Park est une réserve terrestre le long du littoral qui s’étire sur 32 kilomètres de Peterborough à Warrnambool.
  • The Grotto

 

  • The London Arch est une arche naturelle de calcaire et jusqu’en 1990 il formait un pont naturel à deux arches, connue sous le nom de London Bridge à cause de sa similarité avec le pont londonien. L’arche la plus proche du bord s’est effondrée le 15 janvier 1990, en emprisonnant deux touristes sur la partie avancée. Ils furent secourus par hélitreuillage.

img_3388

 

  • The Arch

img_3428

 

  • La Loch Ard Gorge fait partie du Parc national de Port Campbell. La gorge a été baptisée après le naufrage du Loch Ard, qui s’échoua au large de Muttonbird Island en juin 1878 à l’approche de la fin de son voyage de trois mois qui l’emmenait d’Angleterre à Melbourne. 52 personnes se noyèrent, mais deux survivants de 18 ans dérivèrent dans la gorge où ils trouvèrent un abri.

 

  • The Twelve Apostles (« les douze apôtres ») désigne un regroupement d’aiguilles de calcaire dépassant de l’eau en bord de mer. Leur proximité les unes des autres crée la curiosité du site. C’est l’attraction principale de la Great Ocean Road. À l’origine le site s’appelait Sow and Piglets. Ce nom fut changé dans les années 1950 pour le patronyme plus majestueux « The Twelve Apostles » pour attirer davantage de visiteurs, bien qu’il n’y ait que neuf aiguilles à l’origine. Depuis, un « apôtre » de 50 mètres s’est effondré le 3 juillet 2005, portant leur nombre à huit.

 

Mais résumer la Great Ocean Road à ses falaises et sites d’exception serait bien réducteur ! 

« Bienvenue sur la côte du surf ». Et oui, véritable institution en Australie, les nombreuses plages sont également une destination phare pour surfeurs. Ce panneau à l’entrée de Torquay met de suite dans l’ambiance. Sur la rue principale, les magasins des grandes marques se succèdent. Rip Curl, Billabong, Globe, les enseignes internationales possèdent des boutiques immenses, paradis de la planche et du style : surf, skate, snow,  longboard… Chez Quiksilver, une affiche géante avec l’icône de la marque, Kelly Slater, dix fois champion du monde de surf, décore l’entrée…

La Great Ocean Drive satisfait aussi les amoureux de verdure, puisqu’elle traverse aussi des zones forestières. Le parc national de Cape Otway répertorie diverses marches plus ou moins longues menant à de nombreuses chutes d’eau. Loin de l’agitation de la côte, j’aime aussi la tranquillité qui y règne lorsque je me rends ,pour ne citer qu’elles, aux Serpentine Falls.

Pour les plus patients et observateurs, il suffit souvent de s’arrêter au bord de la route près des voitures déjà garées, pour observer dans leur environnement naturel les nombreux koalas de la région.

——–

Il me faudra finalement une journée entière pour arpenter les 240 kilomètres de route qui serpentent le long de la côte. En effet, les panneaux marron, couleur qui indique qu’il y a une photo à prendre, sont légions.  Je m’arrête souvent et profite du soleil magnifique qui a fait son apparition en milieu de journée. Il règne un air paisible de liberté, de vacances, sans soucis, sans contraintes… C’est ça, l’Australie !

  • Je m’appelle Fanny et j'ai 30 ans. Curieuse de nature, j'aime les sensations que procurent les voyages, la photographie, les jeux vidéos, dessiner, l'honnêteté et la couleur rouge :).Je débute une nouvelle aventure au Canada. Tu pourras suivre sur ce blog mes aventures et découvertes nord-américaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*